Quels sont les inconvénients d’une SCI ?

Quels sont les inconvénients d’une SCI ?

 

Pour de nombreux investisseurs, créer un SCI présente plusieurs avantages surtout sur le plan de la fiscalité. Cependant avec les années certains inconvénients se sont fait ressentir. Vous en verrez quelques-uns ici.

La création de SCI unipersonnelle est impossible

Il faut savoir que pour la SCI il faut inclure au moins 2 associés. En effet, si vous souhaitez investir seul dans l’immobilier, ce n’est pas possible avec une société immobilière résidentielle. De plus, le partenariat a des contraintes :

  • responsabilité illimitée,
  • nécessité de s’entendre sur la stratégie immobilière,
  • rédaction des statuts à 6 mains (2 associés 1 avocat),
  • nomination(s) de gérant et
  • accord sur le montant dû pour acquérir un bien.

Si vous voulez en savoir plus, faites un tour sur Compte Pro . De plus, si vous êtes 2 associés gérants qui possèdent chacun 50 actions et que vous avez un désaccord, des graves problèmes peuvent surgir et plomber la SCI. Ces derniers peuvent même conduire à la dissolution de l’entreprise. Par conséquent, votre partenaire doit être une personne fiable sur laquelle vous pouvez compter même en cas de conflit.

Pas possible d’exercer des activités commerciales

Les activités de SCI ne peuvent être de nature commerciale. L’achat et la vente ne sont donc pas possibles. Si vous souhaitez acheter ou vendre à plusieurs personnes, vous devrez passer à la SAS ou si vous êtes seul à la SASU.

En supposant que vous désirez louer un logement meublé, vous courez le risque de dissoudre la SCI car l’activité est commerciale. Même si la location de mobilier est peu fréquente, vous serez soumis à l’impôt sur les sociétés. De plus, il existe une ambiguïté juridique sur le crédit-bail mobilier en SCI. Le seul texte auquel on peut se référer est la réponse du Ministère de l’Économie et des Finances sur le sujet. Ne vous aventurez pas sur ce terrain glissant et profitez de la location vide.

Les obligations comptables et administratives.

Comme dans toute entreprise, vous devez remplir des obligations administratives et comptables auprès de la SCI. Dans un premier temps, il faut établir les comptes (seul ou par l’intermédiaire d’un comptable SCI dédié). Vous devez également tenir des réunions conjointes.

Dans ces dernières également, le gérant doit rendre compte de la gestion de sa SCI à l’ensemble des associés. Enfin, l’appel à un architecte est obligatoire pour un permis de construire. Par contre, pour un particulier un architecte n’est requis que si la surface au sol est supérieure à 150 mètres carrés.